Sophrologie: 10 questions essentielles posées à des sophrologues

sophrologie justebien

Note importante: Une vingtaine de sophrologues ont eu la gentillesse de répondre à ces 10 questions sur leur spécialité. Les réponses ont été choisies suivant des critères de pertinence, variété de points de vue mais aussi beaucoup pour des raisons d’équilibre éditorial (nombre de réponses pour chacun(e) et longueurs de celles-ci. Pour voir toutes les réponses avant sélection, vous pouvez consulter ce document

Question 1) Un enfant de 8 ans vous demande ce que vous faites. Vous répondez: “Sophrologue ». Il demande ce que c’est. Quelle est votre réponse?

« Est-ce que tu as déjà imaginé des choses dans ta tête? Par exemple, que tu manges un gros gâteau au chocolat quand tu as faim et que ça n’est pas encore l’heure de manger. Tu as remarqué que ça te rendait joyeux, d’imaginer des choses agréables?

Ben voilà .C’est ça, la sophrologie: c’est une manière d’aider ton cerveau à te mettre de bonne humeur, quand il est un peu grognon. Ton cerveau, il adore ça, être de bonne humeur! Mais parfois il ne sait pas comment s’y prendre, alors on l’aide un peu . »

Anne-Catherine Sabas 

« Un sophrologue est une personne qui permet de réveiller « le héros » qui dort à l’intérieur de toi. Une fois qu’il est réveillé tu te sens plus fort, tu n’as plus peur et tu utilises ses pouvoirs pour avancer dans la vie : à l’école tu te sens plus capable, dans le sport plus solide, la nuit tu ne te sens plus seul par exemple… »

Michèle Suire Michèle Suire

« J’apprends aux grands et aux enfants à mettre du calme dans leur corps et leur tête. »

Fontaine yannick Fontaine yannick CUSY

« Une méthode simple et accessible à tous pour se relaxer, se détendre et agir sur ses pensées par la visualisation créatrice et positive. »

Angèle Botbol Angèle Botbol

« J’accompagne les gens qui rencontrent des difficultés dans leur vie avec des outils simples comme la respiration ou la détente du corps. Nous faisons ensemble des exercices ludiques qui leur permettent de résoudre leur problème tout seul. En fait, la Sophrologie c’est une boîte à outils. A chaque séance, je leur donne un outil supplémentaire pour vivre mieux au quotidien. »

Marie Laure Laporte-Prattico Marie Laure Laporte-Prattico

« Se détendre grâce à la respiration, écouter ce qui se passe dans son corps pour aller mieux. »

Amelie Ducarouge Amelie Ducarouge Blanzy

Question 2) Pour un mal classique, prenons l’angoisse, pourquoi m’orienter plus vers la sophrologie que vers un médecin ou un psychologue?

angoisse sophrologie

« Nous générons l’angoisse, elle nous parle donc de nous. Un psychologue nous aidera à en déterminer l’origine, la comprendre…. Un médecin traitera le symptôme. Le sophrologue fera comprendre à la personne angoissée que si elle est à l’origine de l’angoisse, elle a la solution pour ne plus la subir. Il lui permettra de trouver les outils pour la laisser passer, l’apprivoiser, sans chercher à la combattre.

En travaillant sur le corps (respiration, tension, détente…) il apporte une solution immédiate. Le médecin agira sur le symptôme (médicament). Le psychologue tentera de trouver la cause. Le sophrologue pourra mettre la lumière sur la cause, d’une part, et proposera des outils pour calmer le symptôme, d’autre part (exercices de relaxation dynamique entre autres choses) »

Michèle Suire Michèle Suire

« La sophrologie ne traite pas le pourquoi mais le comment, par conséquent le sophrologue transmet des outils pour que la personne puisse en toute autonomie gérer l’angoisse et la prévenir. »

Sandrine Moreau Sandrine Moreau Labège

« Cela dépend surtout du niveau d’angoisse. Ces activités sont très différentes, la sophrologie peut intervenir en complément des deux autres. Elle permet à la personne d’être actrice de son rétablissement, de son bien-être. »

PIQUEMAL Jean-Luc PIQUEMAL Jean-Luc

 

« La sophrologie donne des outils d’apaisement et vous permet ainsi de devenir autonome face à cette angoisse : dès qu’elle pointe le bout de son nez, vous savez quoi faire pour ne pas vous laisser envahir. Le psychologue va lui vous accompagner pour comprendre la cause de cette angoisse afin d’y remédier : pour moi, les deux démarches sont très complémentaires. »

Aurélie IngrandAurélie Ingrand

« Synergique aux deux autres pratiques, la sophrologie est une pratique permettant de comprendre et dépasser les peurs , angoisses, phobies par des techniques dynamiques ou thérapeutiques simples et facilement reproductibles au quotidien. »

Fontaine yannick Fontaine yannick CUSY

 

« La sophrologie par ses exercices permet l’autonomie de la personne dans la gestion de ses angoisses. »

Amelie Ducarouge Amelie Ducarouge Blanzy

Question3) Quelles sont les limites de la sophrologie? Qui et quoi ne peut ou ne doit pas être sujet à la sophrologie?

angoisse

« La sophrologie est une aide à une personne qui souffre de symptômes psycho-corporelles . Comme toutes les autres thérapies alternatives, le praticien n’est pas médecin donc ses capacités et connaissances se limitent au mieux-être du client . Ce que le sophrologue doit éviter c’est d’essayer d’aider les personnes souffrants de pathologies psychiatriques graves comme par exemple : psychoses sévères , dépressions sévères , certaines psychoses qui ne permettent pas au sujet d’entreprendre un apprentissage. Si tel est le cas, un accord avec le médecin traitant est très fortement recommandé .

Il faut aussi que la personne ait la faculté de comprendre et entendre ce qu’on lui propose .

Il y a quelques contre-indications, ou à prendre en précaution ( demander l’avis du médecin traitant ) lorsque les sujets présentent des problèmes cardiovasculaires ou pathologies organiques (problèmes osseux , arthrite) qui rendent l’apprentissage de Jacobson difficile. Pour ces derniers cas,  la sophrologie aide mais il faut que le sophrologue ait connaissances de ces troubles. »

Merceret-Rey fabienne Merceret-Rey fabienne

« Un sophrologue n’est pas un médecin, il ne peut en aucune façon se substituer au corps médical ni intervenir dans une prescription médicale. Les personnes souffrants de gros troubles comme la schizophrénie par exemple ne peuvent pas être aidées par la sophrologie. »

Catherine DOLE Catherine DOLE

« Toutes les personnes souffrant de troubles psychiatriques provoquant une peur notoire de fermer les yeux et de se laisser aller à l’intérieur d’eux-mêmes comme la schizophrénie ou l’autisme ne peuvent pas être soignées par la sophrologie. Au contraire, ces pratiques peuvent augmenter le sentiment d’insécurité et aggraver l’état du malade. »

Jocelyne Dufour Jocelyne Dufour

« Selon moi, il n’y a pas de limite à l’action de la sophrologie qui restera toujours positive en soi. En revanche elle ne doit pas remplacer un traitement médical s’il doit y en avoir un. »

EL ANDALOUSSI Rislaine 

Question 4) Y a-t-il potentiellement un danger?

« Non, car si la personne a besoin d’une thérapie ne relevant pas de mes compétences, je la réoriente vers le professionnel qui sera le plus qualifié pour la prendre en charge. »

PIQUEMAL Jean-Luc PIQUEMAL Jean-Luc

« Le sophrologue doit respecter les règles morales et éthiques de la profession .Ces règles sont définies dans le code de déontologie des sophrologues édité par le chambre Syndicale de la sophrologie. »

Marie Luce Greven marie-luce greven

« Si le sophrologue a une éthique et s’en tient à ses connaissances non aucun. »

Merceret-Rey fabienne Merceret-Rey fabienne

Question 5) Comment savoir si j’ai affaire à un bon ou à un mauvais sophrologue?

bon thérapeute

« Tout d’abord prêtez attention à votre feeling et à la confiance que vous avez envie d’accorder ou non au sophrologue. Tout le monde ne va pas se sentir bien avec tout le monde. Aussi observez votre ressenti, en fin de séance, si vous vous sentez bien et mieux, il n’y a pas de question à vous poser. »

EL ANDALOUSSI Rislaine 

« Bonne question! Je dirai la relation de confiance qui s’installe facilement, la sensation d’être écouté et entendu et l’efficacité des outils proposés (la sophro est une thérapie brève qui ne nécessite souvent que peu de séances pour voir des premiers résultats) : si ces conditions ne sont pas remplies, cela ne signifie pas forcément que vous êtes face à un mauvais sophrologue mais peut être tout simplement qu’il n’est pas fait pour vous ou que vous n’êtes pas réceptif à cette discipline »

Aurélie Ingrand Aurélie Ingrand

« Un diplôme RNCP provenant d’une école inscrite sur la liste de la chambre syndicale des sophrologues. Puis le consultant doit faire confiance à son intuition face au sophrologue. »

Fontaine Yannick Fontaine yannick CUSY

« Faite vous confiance ! Votre instinct ne devrait pas vous tromper ! Sinon renseignez vous chez ses clients , son entourage , dans la ville où il pratique. »

Merceret-Rey Fabienne Merceret-Rey fabienne

Question 6) La sophrologie implique-t-elle un investissement personnel en dehors des séances?

pratique sophrologie

« Il est préférable oui, comme une hygiène de vie, travailler sa respiration, faire des exercices de relaxation, être attentif à ce qui se passe en soi. La personne n’est pas passive, mais plutôt engagée pour son propre bien-être. »

Angèle Botbol Angèle Botbol

« OUI! elle doit être intégrée à sa vie de tous les jours sinon, cela ne fonctionne pas. »

Aurélie Ingrand Aurélie Ingrand

« La sophrologie est une pédagogie! Elle vise à rendre le sujet autonome. Plus le sujet utilisera les clefs qui lui ont été données, plus il améliorera son état rapidement. Mais chacun s’investit comme il le souhaite. »

Anne-Catherine Sabas Anne-Catherine Sabas

« Oui, entrainement personnel régulier. »

Laurence Le Breton LAURENCE LE BRETON

« Oui, c’est grâce à l’entrainement régulier que la personne pourra ressentir les bénéfices. »

Sandrine Moreau Sandrine Moreau Labège

« Oui. L’entrainement dans les exercices vécus en séances fera la différente en terme d’efficacité de la pratique. »

MORIN Anne-Françoise MORIN Anne-Françoise

« Oui, le but est de responsabiliser le client et le rendre autonome autant que faire se peut. »

Philippe Nappey Philippe-Nappey

Question 7) Quel est le problème pour lequel on vient le plus vous voir?

« Gestion du stress et troubles du sommeil »

Sandrine Moreau Sandrine Moreau Labège

« Anxiété, manque de confiance en soi. »

Laurence Le Breton LAURENCE LE BRETON

« Je me sens coupée de mon corps, je somatise beaucoup, je traverse des difficultés relationnelles, j’ai peur des transports en commun, j’ai des phobies, je respire mal, je pense toujours négativement, je n’arrive pas à avoir de projets et bien sûr la gestion du stress, du sommeil…. »

Angèle Botbol Angèle Botbol

Question 8) Est ce que l’exercice de la sophrologie à distance est envisageable?

sophrologie a distance

 

« L’exercice à distance me laisse dubitative ! »

Marie Luce Greven marie-luce greven

« Bien sûr. C’est d’ailleurs ce que je propose. »

EL ANDALOUSSI Rislaine 

« Ce n’est pas une option pour moi au regard de l’Alliance qui implique, pour moi, une proximité qui n’existe pas à travers un écran. »

MORIN Anne-Françoise MORIN Anne-Françoise

Question 9) Y-a-t-il d’autres professionnels avec qui vous aimez ou aimeriez travailler en vue de meilleurs résultats?

« Osteopathe »

Amelie Ducarouge Amelie Ducarouge Blanzy

« Je travaille avec un instructeur Pilates. Nous animons des ateliers de sophrologie/pilates. »

Michèle Suire Michèle Suire

« Je travaille avec des généralistes et des psychiatres pour le moment. Travailler avec une équipe pluridisciplinaire est très intéressant et enrichissant. »

Catherine DOLE Catherine DOLE

« Je le fais déjà avec des collègues qui pratiquent l’EFT et c’est formidable. »

Jocelyne Dufour Jocelyne Dufour

« Avec les kinés, ostéopathes, chiropracteurs, pour la gestion de la douleur.
Avec les ORL, audioprothésistes, pour les acouphènes. »

PIQUEMAL Jean-Luc PIQUEMAL Jean-Luc

« Je travaille déjà avec un réseau de thérapeutes et de praticiens qui nous permet d’orienter une personne, au besoin, vers une autre pratique pour aider au mieux la personne en difficulté. »

MORIN Anne-Françoise MORIN Anne-Françoise

Question 10) Quand est ce qu’il est préférable de consulter seul, quand est ce qu’il est préférable de consulter en groupe?

sophrologie groupe

« En sophrologie il est préférable de consulter seul dans des cas bien particulier comme la gestion des acouphènes , préparation à un examen, la confiance en soi, maladie , gestion du sommeil, ou autre problèmes personnels, l’utilisation les images positives préalablement recueillis durant l’anamnèse (recueil d’information )sera utilisée selon les besoins.

Il est bon de préciser que la sophrologie se base sur votre vécu et votre ressenti, donc même si votre sophrologue n’a pas vécu votre problématique , cette méthode peut vous aider. Pour la gestion du stress, gérer les émotions cela peux se concevoir en groupe dans une intention globale. »

Marie Luce Greven marie-luce greven

« Pour toute difficulté personnelle, intime et qui menace l’équilibre émotionnel de la personne et dégrade la qualité de sa vie, il est préférable de consulter seul. Pour toute question également de cap à passer, d’envie de changer de vie, de se mettre aux commandes de son existence…

Les séances en groupe privilégient la découverte de pratiques de relaxation et conviennent parfaitement aux personnes qui cherchent à être plus posées, plus calmes, plus réceptives. »

Jocelyne Dufour Jocelyne Dufour

« Le groupe est « suffisant » pour des personnes qui ont besoin de lâcher-prise, et d’entretenir un état de calme au quotidien. IL s’agit en quelque sorte de maintenir un équilibre. Les séances individuelles permettent d’évaluer les véritables besoins d’une personne. Ensuite des outils sont proposés pour les satisfaire. »

Michèle Suire Michèle Suire

« En groupe nous faisons un travail global qui ne tient pas compte de l’histoire personnelle de chacun. En séance individuelle, la personne se livre en toute liberté et elle est accueillie, telle qu’elle est dans un travail spécifique et personnel. »

2018 Pleine de lumière