Condamné à s’aimer et à aimer, une nouvelle aube s'éveille,

Parce que le déni de la souffrance est pire que la souffrance elle-même

Parce que l’on n’exprime pas, ni le manque, ni le besoin d’amour

Parce que les règles de la pudeur cloisonnent notre buste

Parce que les non-dits étouffent notre gorge

La seule porte de sortie semble être l’amour pour soi

La seule porte de sortie semble être l’expression de cet amour

La seule porte de sortie semble être le don de soi pour soi

Ca semble si simple à dire, à écrire, mais pourquoi si difficile à être

En réalité, il n’y a pas d’autre choix, car nous venons de là, si pur

Et nous essayons de grandir en conscience pour y retourner

Retrouver cette candeur si douce et si libre

Cette innocence des bras ouverts à la vie

Cette expression de la vie sous toutes ses formes

Des cris, des larmes, des pleurs, des chants de joie

Cette force de vie nous condamne à s’aimer et à aimer

L’amour panse les blessures, l’amour guérit

Parce que de l'amour naît la création

La créature ne peut ni être dissociée, ni séparée de l'amour

C’est notre nourriture première et essentielle

Une nouvelle aube s'éveille.

Angèle

 Angèle Botbol

mon site :   http://www.therapeute-psychocorporelle.fr/

19399980_1477208632322940_6668118715890010320_n